Comparez + de 3000 contrats d’assurances auto

Jusqu’à 400€ d’économies pour des garanties identiques !

Je souhaite assurer :

Je compare ICI

Bonus - Malus

Qu'est-ce que le bonus - malus ?
Comment est calculé le bonus - malus ?
Comment connaître son bonus malus ?
Comment fonctionne le bonus - malus pour un conducteur secondaire ?
Changement d'assurance auto : Le transfert du bonus - malus
Sinistres qui ont une influence sur le bonus malus
Malus important et impossibilité d'assurer certaines voitures
Dans quel cas perd-on le malus ?
Pourquoi vous devez éviter de déclarer certains sinistres

Qu’est-ce que le bonus - malus ?

Le rôle du coefficient bonus/malus est capital dans le domaine de l’assurance auto. Ce coefficient est déterminant dans le parcours d’un conducteur et il constitue un critère majeur pour déterminer le montant des primes d’assurance auto.

Le relevé d’informations indique pour chaque conducteur le coefficient Bonus/Malus.

Le malus

Le malus est exprimé en pourcentage et il est relatif au nombre d’accidents causés par l’assuré. La majoration de prime d’assurance s’appliquera en fonction de son pourcentage.

Calcul du Malus : Le coefficient est majoré de 25 % pour chaque sinistre responsable

Le bonus

Le bonus est exprimé en pourcentage et il est relatif à l’avantage des conducteurs sans sinistre ni accident. Une diminution de prime d’assurance s’appliquera en fonction de son pourcentage.

Calcul du Bonus : Le coefficient est diminué de 5 % en cas de bonne conduite.

Comment est calculé le bonus - malus ?

Comment évolue le coefficient Bonus-malus sur 21 ans
Nombre d'années sans accident Coefficient Bonus Exemple de prix
Année de départ coefficient de départ 1 1000€
1 an 1 x 0,95 = 0,95 0,95 950€
2 ans 0,95 x 0,95 = 0,90 0,9 900€
3 ans 0,90 x 0,95 = 0,85 0,85 850€
4 ans 0,85 x 0,95 = 0,80 0,8 800€
5 ans 0,80 x 0,95 = 0,76 0,76 760€
6 ans 0,76 x 0,95 = 0,72 0,72 720€
7 ans 0,72 x 0,95 = 0,68 0,68 680€
8 ans 0,68 x 0,95 = 0,64 0,64 640€
9 ans 0,64 x 0,95 = 0,60 0,6 600€
10 ans 0,60 x 0,95 = 0,57 0,57 570€
11 ans 0,57 x 0,95 = 0,54 0,54 540€
12 ans 0,54 x 0,95 = 0,51 0,51 510€
13 ans 0,51 x 0,95 = 0,48 0,5* 500€
Si accident à 13 ans 0,48 + 0,25 = 0,73 0,73 730€
1 an après accident 0,73 x 0,95 = 0,69 0,69 690€
2 ans après accident 0,69 x 0,95 = 0,65 0,65 650€
3 ans après accident 0,65 x 0,95 = 0,61 0,61 610€
4 ans après accident 0,61 x 0,95 = 0,57 0,57 570€
5 ans après accident 0,57 x 0,95 = 0,54 0,54 540€
6 ans après accident 0,54 x 0,95 = 0,51 0,51 510€
7 ans après accident 0,51 x 0,95 = 0,48 0,5* 500€

Année 13, sans accident : Coefficient de 0,50, soit une prime diminuant de 50%. Exemple : Si vous payez 100€ / mois votre assurance auto la 1ère année, une assurance identique coûtera 50€ la 13e année.

La 1ère année correspond au bonus d’un jeune conducteur. La 13è année est le bonus maximum possible (50%).

Comment connaître son bonus malus ?

A tout moment de l’année, vous êtes en droit de demander votre relevé d’information sur lequel votre coefficient Bonus/Malus est mentionné. Si vous souhaitez changer d’assurance auto, le relevé d’information est obligatoire. Il est également possible de voir son coefficient bonus/Malus sur votre échéancier de cotisation d’assurance auto.

Comment fonctionne le bonus - malus pour un conducteur secondaire ?

Le bonus/malus est applicable au conducteur secondaire tout comme au conducteur principal. Il figurera alors sur le relevé d’information du conducteur secondaire.

Dans le cadre d’une conduite responsable, sans sinistre ni accident, le conducteur principal et le conducteur secondaire du véhicule bénéficieront tous deux de bonus

Dans le cas contraire, en cas d’accident responsable ou de cumul de sinistres, le conducteur principal tout comme le conducteur secondaire verront leur malus augmenter. Il est impératif de savoir que le coefficient bonus-malus est corrélé au véhicule et non aux conducteurs.

Changement d’assurance auto : Le transfert du bonus - malus

Le bonus-malus suit le conducteur dans n’importe quelle compagnie d’assurance auto. Sans ce coefficient inscrit au relevé d’information un conducteur ne pourra pas changer d’assurance. Le relevé d’information est un document obligatoire pour changer d’assurance. Il relate le parcours du conducteur.

Le bonus-malus est conservé dans le cas d’un changement d’assurance auto. Ce dernier n’est absolument pas négociable d’une assurance à une autre. Dans le cadre d’une résiliation d’assurance auto, le conducteur conservera son malus et sera soumis à une majoration de prime d’assurance auto.

Sinistres qui ont une influence sur le bonus malus

Les sinistres ayant un impact direct sur le bonus malus sont généralement des sinistres à responsabilité totale ou partielle :

  • Accident responsable
  • Accident à responsabilité partagée

Il reste à savoir que chaque sinistre responsable déclaré à l’assurance auto aura pour conséquence une majoration de l’ordre de 25% sur le coefficient bonus-malus. Dans ce cas, le coefficient bonus-malus sera multiplié par 1,25.

Par ailleurs, les sinistres types vol, bris de glace, incendies ou accident avec tiers responsable non identifié n’ont pas d’influence directe sur le bonus malus. Ces derniers seront relatés sur le relevé d’information même si la responsabilité du conducteur n’est pas engagée.

Toutefois, si dans la même année, le conducteur déclare plusieurs bris de glace, plusieurs vols ou tentatives de vol, certaines assurances auto appliqueront du malus aux conducteurs.

Malus important et impossibilité d’assurer certaines voitures

Chaque compagnie d’assurance est libre d’accepter ou pas ses assurés. Certains profils de conducteurs représentent trop de risques aux yeux des assureurs. Avec, par exemple, un malus élevé et une voiture puissante, un conducteur se verra refuser une protection auto.

Les conditions de souscription étant propres aux compagnies d’assurance, un conducteur ayant une voiture avec une motorisation importante et ayant cumulé du malus devra se tourner vers le BCT afin d’y déposer un recours. L’obligation d’assurance auto demeure, quel que soit le parcours de l’assuré ou le profil de la voiture.

Toutefois, il est préférable pour un conducteur malussé de vendre son véhicule puissant et de se tourner vers une petite cylindrée afin de trouver rapidement une solution d’assurance auto.

Dans quel cas perd-on le malus ?

Accident responsable

Tous les conducteurs responsables d’un accident de la route seront sanctionnés sur leur coefficient bonus-malus. Un accident entièrement responsable coûte à l’assuré une majoration de 25 %. Le coefficient sera alors modifié et la prime d’assurance auto majorée.

Le malus est plafonné à 3,5. Les conducteurs ayant un malus de 3,5 sont alors considérés comme conducteurs malussés et ont souvent des difficultés à retrouver une assurance auto qui accepte de les assurer.

Afin de retrouver du bonus, un conducteur devra pendant deux années n’avoir ni accident, ni sinistre. Une conduite responsable reste donc de mise afin d’éviter tout accident responsable.

Accident non-responsable

Dans le cadre d’un accident non-responsable, le conducteur ne perdra pas de bonus. Son coefficient malus-bonus ne bougera pas et ce dernier ne subira pas non plus de majoration sur la prime d’assurance auto.

Pourquoi vous devez éviter de déclarer certains sinistres

Dans certains cas, il est préférable de payer les réparations en cas de dommages sur votre voiture plutôt que de déclarer à l’assurance.

Sur du long terme, l’augmentation du malus risque de vous coûter plus cher que si vous faites les réparations sans les déclarer à l’assurance auto.

Exemple :

Vous avez avez un bonus - malus à 0,80 lorsque vous subissez un accident avec votre voiture. Si l’accident coûte moins de 930€, il est préférable de payer vous même les réparations. Si vous ajoutez une franchise de 200€, il sera préférable de payer vos réparations si celles-ci sont inférieurs à 1 130€.

  • Si vous déclarez l’accident, vous payerez 9 250 € d’assurance sur 14 ans.
  • Si vous ne déclarez pas, vous payerez 8 320 € d’assurance sur 14 ans.
  • 9 250 - 8 320 = 930€ d’augmentation du prix de vos cotisations sur 14 ans.
Comprendre le calcul pour savoir si vous devez déclarer un accident à votre assurance
Année Bonus - malus sans accident Prix sans accident Bonus - malus avec accident Prix avec accident déclaré
Année accident 0,8 800 € 1,05 1 050 €
2 ans 0,76 760 € 0,99 990 €
3 ans 0,72 720 € 0,94 940 €
4 ans 0,68 680 € 0,89 890 €
5 ans 0,64 640 € 0,84 840 €
6 ans 0,6 600 € 0,79 790 €
7 ans 0,57 570 € 0,75 750 €
8 ans 0,54 540 € 0,71 710 €
9 ans 0,51 510 € 0,67 670 €
10 ans 0,5* 500 € 0,63 630 €
11 ans 0,5* 500 € 0,59 590 €
12 ans 0,5* 500 € 0,56 560 €
13 ans 0,5* 500 € 0,53 530 €
14 ans 0,5* 500 € 0,5* 500 €
Total :    8 320 €   9 250 €


Cet article a-t-il été utile ?

L'avis des internautes :

  • Carole, le 27 février

    J’ai demandé à ma compagnie qui assure ma voiture (Macif) de m’envoyer le relevée d’informations avec mon bonus -malus. Je voudrais simplement le connaître pour faire une simulation en ligne en comparant mon offre actuelle avec d’autres. Le problème, c’est que mon assureur m’envoi la relevée par voie postale, et non par email. Et mon contrat doit se renouveler chez eux dans 2 jours. J’ai peur que ce soit juste en timing. Est-ce que j’ai recours possible qu’il me réengage pour 1 an ?

L’avis des internautes :