Comparez + de 3000 contrats d’assurances auto

Jusqu’à 400€ d’économies pour des garanties identiques !

Je souhaite assurer :

Je compare ICI

Assurance auto pour conducteur malussé

Comprendre le malus
A quel moment votre assurance a-t-elle le droit de vous résilier ?
Le problème d’une résiliation pour malus trop important
La solution pour s’assurer pour pas cher
Questions / réponses

 
Le cas d’un malus trop élevé est considéré comme une aggravation des risques aux yeux des compagnies d’assurance auto. Chaque sinistre responsable entraîne une augmentation du malus.

Dans le cas où le malus est trop important, l’assureur a le droit de résilier son assuré

Comprendre le malus

Voici le calcul du Malus : Le coefficient est majoré de 25 % pour chaque sinistre responsable
Le relevé d’informations indique alors pour chaque conducteur le coefficient Bonus/Malus. Le malus est exprimé en pourcentage et il est relatif au nombre d’accidents causés par l’assuré. La majoration de prime d’assurance s’appliquera en fonction de son pourcentage.

Exemple : Après 7 ans de permis, votre bonus-malus est de 1,50% (...).

Conducteur malussé est encore nommé conducteur sinistré. Le parcours de conduite de ce type de conducteur est parsemé de plusieurs sinistres qui peuvent être totalement ou partiellement responsables durant la même année.

Par conséquent, le malus s’est accumulé et ce dernier n’est pas effaçable. Les conducteurs malussés se retrouvent alors résiliés. Il faudra dans ce cas :

  • Retrouver une assurance auto pour malussé
  • Provoquer la diminution du malus en n’ayant pas de sinistre ou d’accident pendant deux ans

A quel moment votre assurance a-t-elle le droit de vous résilier ?

Le cas de résiliation d’assurance auto par l’assureur est régi par le code des assurances. Ainsi, des conditions demeurent. Risques aggravés, soit conducteur malussé, est un motif de résiliation encadré par l’Article L. 113-2 et L. 113-4 du Code des assurances.

Lorsque le coefficient bonus-malus est supérieur à 1, un conducteur est défini comme malussé. Ce dernier sera résilié par son assurance auto. Une notification de résiliation envoyée à l’assuré mentionnera le motif.

Chaque accident responsable entraîne une majoration du coefficient de 25%. A savoir aussi que le coefficient de malus cumulé ne peut pas excéder un plafond maximum de 3,50.

  • Aucun sinistre ni accident : baisse de 5 % sur la prime annuelle.
  • Plusieurs accidents responsables : majoration de 25 % sur la prime annuelle par accident.
  • Plusieurs accidents partiellement responsables : majoration de 12,5 % sur la prime annuelle par accident.
  • Résiliation à l’appréciation de l’assureur en fonction de la fréquence des accidents sur les 2 ou 3 dernières années.
  • Résiliation à l’appréciation de l’assureur en fonction de la fréquence des accidents sur les 2 ou 3 dernières années et des sinistres enregistrés sur les autres contrats d’assurance (habitation).

Le problème d’une résiliation pour malus trop important

Lorsque vous êtes considéré comme "conducteur malussé", vous assureur est en droit de vous résilier.

Résilié = Fiché chez toutes les assurances

Lorqu’un conducteur est résilié par son assurance, ce motif est clairement stipulé dans le relevé d’informations. Idem pour le malus, cela est stipulé dans le relevé d’informations. Pour souscrire à une nouvelle assurance, vous avez besoin de présenter votre relevé, sans quoi, aucun assureur ne pourra vous assurer.

2 principaux problèmes liés au malus :

  • Toutes les assurances vous refusent

    Dans les cas les plus malussés, il est possible de ne plus trouver d’assureur qui acceptent de vous assurer.

  • Importante augmentation du prix

    Dans le cas où une assurance traditionnelle accepte, l’assurance risque de coûter très cher.

Les règles se durcissent :

Depuis le 1er janvier 2019, l’accès systématique des forces de l’ordre au FVA, au Fichier des Véhicules Assurés leur permet, en cas de contrôle, de vérifier si les conducteurs sont en règle d’assurance auto. Grâce à un lecteur de plaques d’immatriculation, les forces de l’ordre peuvent identifier rapidement les voitures et autres véhicules non assurés.

La solution pour s’assurer pour pas cher

Pour retrouver à coup sûr une assurance pas cher pour les résiliés malussés, il est obligatoire de passer par une assurance spécialisée. Il en existe plusieurs dizaines sur le marché que vous pouvez comparer gratuitement sur notre comparateur en ligne. Vous obtiendrez jusqu’à 250€ d’économies / an sur votre nouvelle assurance auto.

Questions / réponses :

Dans quel cas je suis considéré comme malussé ?

Un conducteur est considéré comme malussé quand ce dernier a accumulé trop de sinistres ou d’accidents (responsables). Lorsque le coefficient de bonus-malus est supérieur à 1, un conducteur est défini comme malussé. Si le conducteur est résilié pour malus, il sera ainsi fiché comme tel et représentera un « conducteur à risques » pour les compagnies d’assurance auto.

Le malus c’est quoi ?

Le malus est une notion incontournable. Le malus est corrélé aux accidents responsables. Ce dernier augmente quand le conducteur est responsable d’un accident. Un malus augmente systématiquement la prime d’assurance auto. A noter qu’une majoration de 25% du coefficient appliqué à la prime d’assurance auto à chaque accident responsable.

Qu’est-ce qu’un accident responsable ?

Un accident responsable est défini par la compagnie d’assurance auto. La responsabilité est établie par l’assureur après l’analyse du constat amiable.

La responsabilité de chaque conducteur est analysée grâce à un répertoire propre au domaine de l’assurance auto. Ce dernier dépend de l’IRSA.

Qu’est-ce qu’un accident non responsable ?

Un accident non-responsable est qualifié comme tel après l’analyse du constat amiable. Dans le cas d’un accident non responsable, la victime sera indemnisée par son assurance auto. Pour l’indemnisation, la compagnie d’assurance de la victime fait un recours contre l’assureur du responsable.


Cet article a-t-il été utile ?

L'avis des internautes :

  • Elise, le 4 mars

    Voici mon retour d’expérience avec mon assurance auto :
    - 1er malus : Ma voiture a eu son réservoir percé dans le parking de ma résidence (parking sécurisé, mais accessible à tous les résidant).
    - 2éme malus : Dégât des eaux avec la fuite de ma douche (C’est l’assurance habitation qui est impacté et non l’assurance auto)
    - 3ème malus : Impact sur le pare-brise de ma voiture.

    J’ai reçu ce jour un courrier de mon assurance qui souhaite résilier toutes mes assurances. Le malus auto a été cumulé avec le malus habitation... Je trouve ça honteux de la part de l’assureur a qui j’ai toujours payé mes cotisations de me résilier du jour au lendemain car je ne suis pas rentable à ses yeux...

L’avis des internautes :