Comparez + de 3000 contrats d’assurances auto

Jusqu’à 400€ d’économies pour des garanties identiques !

Je souhaite assurer :

Je compare ICI

Assurance jeune conducteur

L’assurance auto jeune conducteur : une obligation légale
La surprime appliquée à un jeune conducteur
Mettre un jeune conducteur en conducteur secondaire
La franchise d’un jeune conducteur
Le guide du jeune conducteur
Questions / réponses

 
Le statut de « jeune conducteur » est propre aux personnes novices en conduite, titulaires du permis de conduire depuis moins de 3 ans, sans distinction d’âge. Soumis à un statut spécifique, le jeune conducteur ne possède que 6 points sur le permis de conduire.

Les obligations d’un jeune conducteur :

  • Permis probatoire de 6 points

  • Tolérance 0 sur l’alcool au volant

  • Vitesses maximales réduites sur les routes

  • Surprime appliquée sur l’assurance auto

L’assurance auto jeune conducteur : une obligation légale

La loi est la même pour tous les conducteurs concernant l’obligation de souscrire une assurance auto au minima, soit au tiers (incluant la responsabilité civile).

Pour les jeunes conducteurs, la notion de tarification est différente. Compte tenu des risques qu’ils représentent, une surprime est appliquée par les compagnies d’assurance comme le prévoit l’article A333-9-1 du Code des assurances.

Avant de souscrire à une assurance auto, veillez à bien comparer les différentes offres du marché. Certaines compagnies peuvent aussi vous réserver des avantages à ne pas négliger !

Assurance jeune conducteur et surprime

Exemples de surprimes pour une assurance jeune conducteur
Période de permis probatoire Surprime de l'assurance auto jeune conducteur
1 année Majoration de 100% de la prime initiale
2 années sans sinistre responsable au cours de la première année Majoration de 50% de la prime initiale
3 années sans sinistre responsable au cours des 2 premières années Majoration de 25% de la prime initiale
4 années sans sinistre responsable au cours des 3 premières années Disparition de la surprime

Le calcul de la prime d’assurance auto jeune conducteur prend en compte 2 critères :

  • La surprime
  • L’évolution du CRM (Bonus/Malus)

A titre d’exemple, voici l’évolution d’une tarification d’une assurance auto jeune conducteur, pour une prime de référence de 400 euros annuelle.

Prix d’une assurance jeune conducteur
Période probatoire Surprime CRM (Bonus/Malus) Calcul assurance jeune conducteur Prix assurance jeune conducteur
Année 0 100,00% 1 400X2 800,00 €
Année 1 50,00% 0,95 (400X1,5)X0,95 570,00 €
Année 2 25,00% 0,90 (400X1,25)X0,90 450,00 €
Année 3 Nulle 0,85 400X0,85 340,00 €

Jeune conducteur : Conducteur secondaire

Un jeune conducteur peut être conducteur secondaire. Au vu des surprimes appliquées par les assurances jeune conducteur, il peut être bien de réfléchir à une autre option. Celle du statut de conducteur secondaire constitue une alternative favorable aux conducteurs novices.

En étant conducteur secondaire, l’apprenti conduit bien protégé, tout en accumulant du bonus.

Le statut du conducteur secondaire

Le conducteur secondaire est un conducteur supplémentaire mentionné sur le contrat d’assurance auto. Les jeunes conducteurs sont généralement inclus comme conducteur secondaire dans le contrat auto de leurs parents. Dans ce cadre, le jeune conducteur sera autorisé à conduire la voiture désignée de temps en temps. Un conducteur secondaire ne doit pas se substituer au conducteur principal de la voiture assurée.

L’ajout d’un conducteur secondaire à un contrat d’assurance a un coût minime. C’est en ce sens que financièrement ce statut est favorable aux jeunes conducteurs. Ces derniers ne subissent pas les surprimes relatives au statut « jeune conducteur ».

Conducteur secondaire : Bonus/Malus

A compter de la date d’inscription du jeune conducteur au contrat en tant que conducteur secondaire, ce dernier cumulera autant de bonus que le conducteur principal.

Le capital bonus accumulé au cours des deux premières années sera ensuite reporté sur un contrat traditionnel quand le jeune conducteur décidera de s’assurer en tant que conducteur principal. Par conséquence, sa future assurance auto aura une prime abordable.

Le statut de conducteur secondaire permet de cumuler du bonus comme le fait le conducteur principal. A l’inverse, le statut du conducteur occasionnel ne bénéficie pas du cumul de bonus.

Franchise d’un jeune conducteur

Tous les conducteurs sont concernés par la notion de franchise, qu’ils soient jeunes conducteurs ou conducteurs expérimentés. Par définition, la franchise est un montant à la charge de l’assuré en cas de sinistres ou d’accidents responsables, partiellement responsables ou dans le cadre d’un accident ou sinistre avec tiers non identifié.

Le montant et son application de la franchise est propre à chaque compagnie d’assurance auto. La franchise peut être exprimée en euros ou en pourcentage. Il existe différents types de franchises :

  • Franchise simple
  • Franchise absolue
  • Franchise kilométrique
  • Franchise en jours

Le statut du jeune conducteur a des conséquences sur les franchises. De par les risques encourus, les franchises des jeunes conducteurs sont généralement plus élevées que pour les conducteurs expérimentés.

Le montant des franchises jeunes conducteurs est différent suivant les compagnies, mais également suivant la formule choisie.

Franchise pour le prêt de voiture à un jeune conducteur

Le prêt de voiture à un jeune conducteur, induit l’application d’une franchise importante en cas de sinistre. Elle est généralement doublée. Les conditions d’application de cette franchise sont disponibles dans la partie « prêt de volant » du contrat d’assurance auto.

Certaines compagnies d’assurance excluent les jeunes conducteurs dans la garantie « prêt de volant ».

Si le prêt de voiture à un jeune conducteur est récurrent, pensez au statut de conducteur secondaire. Avec ce statut, le conducteur novice pourra cumuler du bonus. De plus, ajouter un conducteur secondaire reste très abordable en matière d’augmentation de prime d’assurance auto.

Le guide du jeune conducteur :

Le permis probatoire

Le permis probatoire est encadré par l’article L223-1 du Code de la route. Ce permis comporte 6 points au lieu de 12. Ce n’est qu’au bout de 3 années de conduite sans infraction responsable que le jeune conducteur perdra son statut de novice.

 

Le cas des personnes ayant fait la conduite accompagnée est différent puisque ses derniers auront certes 6 points sur leur permis probatoire mais accéderont aux 12 points au bout de 2 années de conduite sans infraction responsable

 

Les jeunes conducteurs sont soumis aux mêmes obligations et aux mêmes règles que les autres conducteurs. En cas de d’infractions, l’application des sanctions sera comme pour tous les conducteurs. De ce fait, il n’est pas rare de voir un jeune conducteur vivre un retrait, une annulation de permis dès la première année de conduite suite à une infraction entraînant un retrait de 6 points sur le permis de conduire.

Les limitations de vitesse des jeunes conducteurs

La période probatoire limite les jeunes conducteurs au respect de vitesses inférieures à celles des conducteurs non novices.

Les obligations d’un jeune conducteur :

  • 50km/h

    En ville

  • 80km/h

    Sur route

  • 100km/h

    Sur voie rapide

  • 110km/h

    Sur autoroute

Le disque A

De plus, un disque A signifiant le statut d’Apprenti » doit être collé sur la vitre arrière de la voiture.

Le disque doit-être visible, homologué et apposé sur la vitre pendant 3 ans. En cas d’absence de macaron A, le jeune conducteur sera contraint de payer une amende de 35€.

Alcool au volant pour un jeune conducteur

Tolérance 0 verre pour l’alcool au volant pour un jeune conducteur.
  • < 0,2 g/l
    dans le sang

    6
    point

    135€

    Perte du permis pour un jeune conducteur

Questions / réponses :

Je voudrais savoir si j’ai le droit de prêter ma voiture à ma copine ?

Si le contrat d’assurance auto jeune conducteur auquel vous avez souscrit inclut la clause prêt de volant, vous pouvez prêter votre voiture occasionnellement. Dans ce cadre, votre copine devient « conducteur occasionnel ». Cela étant, prêter votre voiture implique des lourdes conséquences en cas d’accident responsable, notamment en matière de franchise.

Mes parents viennent de m’acheter une voiture neuve, quelle formule d’assurance dois-je prendre ?

Dans le cas d’une voiture neuve, il est vivement conseillé d’opter pour une formule tous risques. Le tous risques est la couverture la plus complète. Elle garantit une indemnisation, même dans le cadre d’un accident responsable.

 

Des options complémentaires peuvent être ajoutées au contrat d’assurance auto tous risques jeune conducteur afin d’assurer les effets personnels, de bénéficier de la valeur à neuf ou majorée en cas d’accident...

 

L’assurance tous risques reste la plus chère en matière de prime mais la plus protectrice. Les options permettent d’être indemnisé quelle que soit la nature du sinistre ou de l’accident.

Puis-je aller à la fac avec la voiture de ma mère tous les jours ?

Si vous êtes jeune conducteur et que vous faites un usage quotidien d’une voiture, un contrat d’assurance auto jeune conducteur à votre nom est obligatoire. Le statut conducteur secondaire est idéal dans le cadre d’une conduite occasionnelle et non quotidienne.

Si j’ai un accident avec la voiture de mon père, qui prend le malus ?

Si vous êtes jeune conducteur et que votre père vous a prêté sa voiture avec laquelle vous avez eu un accident responsable, dans le cadre d’un « prêt de volant », vous êtes considéré comme conducteur occasionnel : Ici, c’est votre père qui prendra le malus. Dans ce cas, la franchise sera majorée.

 

Si vous êtes jeune conducteur et que vous êtes inscrit comme conducteur secondaire au contrat de votre père, vous et votre père écoperez d’un malus en cas d’accident responsable. Dans ce cas, une franchise normale sera appliquée.

Si je ne dis pas à l’assurance auto de mes parents que je conduis régulièrement la voiture de ma mère, que peut-elle dire ?

Dans cette situation, vous êtes hors la loi. Vous trahissez le contrat établi entre l’assurance et l’assuré. Si vous avez un accident avec la voiture de votre mère, l’assurance auto a le droit de rendre le contrat nul. Les conséquences peuvent être graves :
- Sinistre non pris en charge
- Remboursement des sinistres antérieurement indemnisés
- Résiliation du contrat d’assurance auto


Cet article a-t-il été utile ?

L'avis des internautes :

  • Carine, le 13 mars

    Mon fils de 18 vient d’avoir son permis de conduire. Il utilise à ce jour notre voiture familial en tant que conducteur secondaire. Est-ce qu’en conducteur secondaire, la surprime (le malus) est réduit ? Il le faut car il ne pourra pas payer une assurance très cher dès qu’il achètera sa voiture. S’il a un peu de bonus cumulé, ça devrait bien réduire le prix de ses dépenses mensuels.

  • Franck, le 1er mars

    Jeune conducteur, j’ai une assurance comme conducteur secondaire depuis 1 an 1/2 avec la voiture de ma mère, je voudrais partir en Espagne : Est-ce que j’ai le droit de conduire là bas ? Si oui, est-ce que l’assurance auto remboursera si j’ai accident avec ma voiture. C’est problématique d’être conducteur secondaire, et de ne pas pouvoir avoir sa propre assurance jeune conducteur avec un contrat clair et précis !

L’avis des internautes :