Comparez + de 1000 mutuelles santé

Jusqu’à 290€ d’économie pour des garanties identiques !

Je souhaite assurer :

Je compare ICI

Mutuelle qui rembourse bien la médecine douce

Remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale
Liste des médecines douces pratiquées en France
Prix des médecines douces
Astuces pour une mutuelle médecine douce pas chère
Questions / réponses
Interview avec Victor Leroux

Remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale

Les médecines douces sont souvent associées à des thérapies alternatives. Si 40 % des Français y font appel, la Sécurité sociale ne rembourse pas 95 % des médecines douces.

Cependant quelques rares actes de médecine douces peuvent être remboursés à 70 %, s’ils sont effectués par des médecins ou du personnel paramédical comme les kinésithérapeutes, les sages-femmes, les infirmières et infirmiers... Dans ce cas, le remboursement se fera sous conditions, si les praticiens en question ont effectué des actes de médecine douce dans ces situations :

  • Nausées et vomissements

  • Sevrage à l’alcool

  • Syndrome anxio-dépressif

  • Sevrage du tabac

Pourtant, les médecines douces attirent de plus en plus d’adeptes. Ces thérapies non-conventionnelles sont généralement associées à un caractère naturel, doux et sans douleur.

Liste des médecines douces pratiquées en France

Liste des médecines douces
Acupuncture Homéopathie Phytothérapie Sophrologie
Chiropratique Kinésiologie Podologie Thalassothérapie
Diététique Naturopathie Réflexologie Ostéopathie
Étiopathie Pédicurie Shiatsu  

L’évolution des pratiques de santé et l’intérêt que suscitent ces médecines alternatives ont eu un impact sur les mutuelles. Par conséquent, certaines se sont spécialisées en médecine douce et proposent désormais de rembourser ce type d’actes.

S’il existe des mutuelles qui ne prennent aucune médecine douce en charge, d’autres disposent généralement de forfaits pour les médecines douces, plus ou moins étendus. Par ailleurs, les forfaits bien-être peuvent désormais être proposés en option, voire même dans les contrats de mutuelles médium ou confort.

Liste des mutuelles qui remboursent la médecine douce
Mutuelles médecines douces Remboursement annuel des médecines douces (au forfait)
ABELA Jusqu'à 400€
ACORIS Jusqu'à 200€/an
ADREA Jusqu'à 175€/an
AG2R-LA MONDIALE Jusqu'à 250€/an
AGIPI Jusqu'à 218€/an
ALPTIS Jusqu'à 175€/an
AMAGUIZ Jusqu'à 75€/an
APREVA Jusqu'à 100€/an
ASSU2000 Jusqu'à 200€/an
AVENIR MUTUELLE Jusqu'à 150€/an
AVIVA Jusqu'à 200€/an
AXA Jusqu'à 400€/an
BANQUE POPULAIRE Jusqu'à 100€/an
BNP Jusqu'à 250€/an
CAISSE NATIONALE MUTUALISTE Jusqu'à 50€/an
CARREFOUR BANQUE Jusqu'à 125€/an
CEGEMA Jusqu'à 200€/an
CIC ASSURANCE SANTE Jusqu'à 180€/an
CNM (CAISSE NATIONALE MUTUALISTE) Jusqu'à 250€/an
CREDIT AGRICOLE Jusqu'à 200€/an
CREDIT MUTUEL Jusqu'à 80€/an
DIRECT MUTUELLE Jusqu'à 80€/an
ECA ASSURANCES Jusqu'à 50€/an
EOVI MCD Jusqu'à 120€/an
EOVI MCD MUTUELLE Jusqu'à 125€/an
EURO-ASSURANCE Jusqu'à 250€/an
FILHET-ALLARD Jusqu'à 300€/an
GAN Jusqu'à 90€/an
GENERALI FRANCE Jusqu'à 100€/an
GMF Jusqu'à 90€/an
GRAS SAVOYE Jusqu'à 150€/an.
GROUPAMA Jusqu'à 60€/an
HARMONIE MUTUELLE Jusqu'à 180€/an
HUMANIS Jusqu'à 200€/an
IDENTITES MUTUELLES Jusqu'à 110€/an
INTEGRANCE Jusqu'à 100€/an
INTENSE SANTE Jusqu'à 120€/an
INTERIALE (ex MMI) Jusqu'à 120€/an
LA MUTUELLE GENERALE Jusqu'à 150€/an
MAAF SANTE Jusqu'à 150€/an
MACIF Jusqu'à 150€/an
MALAKOFF MEDERIC Jusqu'à 100€/an
MATMUT Jusqu'à 100€/an
MAXANCE Jusqu'à 225€/an
MGEN Filia Jusqu'à 120€/an
MILTIS Jusqu'à 150€/an
MMA Jusqu'à 100€/an
MUTAMI Jusqu'à 180€/an
MUTUELLE BLEUE Jusqu'à 300€/an
OCIANE Jusqu'à 150€/an
PREVIFRANCE Jusqu'à 150€/an
PREVOIR Jusqu'à 200€/an
PROBTP Jusqu'à 240€/an
SMATIS Jusqu'à 120€/an
SWISS LIFE Jusqu'à 225€/an
THELEM ASSURANCES Jusqu'à 90€/an
VESPIEREN Jusqu'à 150€/an
ZEPHIR Jusqu'à 100€/an

Afin de connaître les remboursements des médecines douces, les assurés doivent se référer aux conditions du contrat de mutuelle. Voici une liste (non-exhaustive) des remboursements qu’effectuent les mutuelles médecines douces durant une annnée.

Afin de trouver une mutuelle comprenant la prise en charge des médecines douces, Quel-Assureur.com met à disposition des internautes, un comparateur de mutuelles gratuit et sans engagement. Il est important de préciser dans le formulaire le souhait d’accéder à une mutuelle médecines douces, afin que les devis proposés répondent à cette attente.

Enfin, seule une comparaison de mutuelle permet de trouver une mutuelle médecine douce moins chère.

Prix des médecines douces

Prix des médecines douces
Médecines douces Prix par séances
Acupuncture De 35€ à 75 €
Chiropratique De 35€ à 80€
Diététique De 20€ à 40€
Étiopathie De 40 € à 70€
Homéopathie De 35€ à 60 €
Kinésiologie De 30€ à 60 €
Naturopathie De 50€ à 80€
Pédicurie De 20€ à 40€
Phytothérapie De 60€ à 120€
Podologie De 27€ à 40€
Réflexologie De 40 € à 70€
Shiatsu De 50€ à 80€
Sophrologie De 40€ à 80€
Thalassothérapie De 90€ à 120€
Ostéopathie De 40€ à 80€

Si auparavant l’homéopathie était remboursée à 30 % par la Sécurité sociale. Depuis le 1er janvier 2020, elle n’était remboursée qu’à hauteur de 15 %. Depuis le 01 janvier 2021, plus aucune prise en charge de l’homéopathie n’est à attendre de la Sécurité Sociale, seules les mutuelles prennent en charge l’homéopathie.

Depuis le 1er janvier 2021, l’homéopathie ne sera plus du tout remboursée par la Sécurité sociale.

Pour anticiper vos dépenses et continuez à protéger votre santé, une mutuelle médecine douce s’avère très utiles.

Astuces pour une mutuelle médecine douce pas chère

Pour accéder à la meilleure mutuelle médecine douce, il faut pouvoir repérer les meilleures offres. Pour cela, le plus simple et le plus efficace est de comparer les mutuelles médecine douce avec le comparateur de Quel-Assureur.com. Les devis collectés indiquent avec précision :

  • Les types de médecine douce prisent en charge
  • Le montant du forfait bien-être ou médecine douce
  • La suggestion d’une vingtaine d’offres conformes à votre profil

Cibler les réels besoins de santé reste la clé pour obtenir la meilleure mutuelle, celle qui sera capable de rembourser au mieux les soins dont l’assuré a besoin. Inutile de payer pour des prestations dont vous ne vous servirez pas.

Notez toutefois que certains services des mutuelles sont très avantageux, comme les remboursements rapides (48h) et l’absence de délai de carence sur les actes de médecine douce.

Questions / réponses :

Pourquoi passer par la médecine douce ?

La médecine douce est de plus en plus plébiscitée. La recherche du bien-être et des solutions naturelles sont deux critères clés dans ces médecines alternatives.

 

En quête d’apaisement des tensions et du stress, du respect du corps... de nombreuses médecines douces ont fait leurs preuves et continuent de séduire, quel que soit l’âge.

La médecine douce convient-elle aux enfants ?

Certaines médecines douces sont très prisées parce qu’elles conviennent aussi aux enfants. De nombreux parents amènent leur nouveau-né consulter un ostéopathe peu après l’accouchement, par exemple.

 

Les forfaits des mutuelles médecine douce peuvent être inclus aux contrats des mutuelles individuelles et familiales.

 

Il est nécessaire de connaître les conditions du contrat afin de savoir si des remboursements sont consacrés aux médecines douces.

Interview avec Victor Leroux, spécialiste des médecines douces et naturopathe

Victor Ledoux naturopathe et praticien en médecine naturelle (homéopathie, méridien d’acupuncture, phytothérapeute…) répond à nos différentes questions :

Comment expliquez-vous l’engouement de plus en plus accru vers les médecines douces ?

La médecine douce existait bien avant la médecine conventionnelle (allopathie…). Cette thérapeutique naturelle attire de nouveau les Français afin de résoudre leurs problèmes de santé de manière plus naturelle. Il est difficile de ne donner qu’un seul argument à cet engouement mais le retour vers un soin plus global y est sûrement pour quelque chose.

Quelles sont les médecines douces les plus populaires selon vous ?

La popularité n’est, selon moi, pas le paramètre principal à prendre en compte. Ce qui est primordial c’est surtout de trouver le bon thérapeute qui correspond à votre problématique.

Acupuncture, homéopathie, naturopathie, sophrologie, toutes ces médecines naturelles ont leurs intérêts mais le plus important reste de l’adapter à la personne qui souffre d’un problème de santé.

Parmi les différentes médecines naturelles, l’homéopathie reste plébiscitée par les Français. Malgré un désengagement de l’état quant à son remboursement par la Sécurité Sociale, de nombreux Français souhaitent malgré tout recourir à cette pratique.

Les différentes techniques thérapeutiques en lien avec les méridiens d’acupuncture restent aussi une thérapie efficace et reconnue dans le monde entier. Il est important de rappeler que cette médecine naturelle dispose de plusieurs milliers d’années de recul et d’existence.

La naturopathie me semble être celle qui dispose d’une plus forte croissance en France. Encore très peu connue il y a quelques années, cette thérapeutique tend à se démocratiser. L’une de raisons de son succès vient sûrement du fait que le thérapeute implique la personne souffrant de troubles de santé dans la résolution de son problème. Améliorer son alimentation, son hygiène de vie, ses émotions… sont quelques-unes des techniques utilisées par le naturopathe pour rendre responsable la personne malade de sa santé. A cela s’ajoutent de nombreuses autres techniques (plantes médicinales, micronutrition…) pour compléter le travail et le retour à la santé.

Comment vont évoluer les médecines douces ?

Je ne suis pas devin, j’aurai donc beaucoup de mal à répondre à cette question.
Mon désir serait qu’il y ait un meilleur travail entre médecine conventionnelle (allopathie…) et médecine naturelle. Les résultats thérapeutiques ne seraient que positifs et la santé des Français aurait beaucoup à y gagner.

Quelles sont les attentes des patients qui recourent aux médecines douces ?

Selon moi, la population souhaite de plus en plus être acteur de sa vie et de sa santé.

Un des paramètres est la préservation de son capital santé. Pour cela, les médecines naturelles ont leur rôle à jouer puisqu’elles utilisent des solutions naturelles et non toxiques pour entretenir la santé. A la différence de nombreux médicaments, il n’existe quasiment pas d’effet iatrogène avec les médecines naturelles.

Les différents scandales médiatiques sur les effets secondaires de certains médicaments ont surement engendré une méfiance des Français envers ces derniers. C’est pourquoi trouver des alternatives naturelles pour résoudre leurs problèmes de santé semble être une possibilité.

Quelles sont les pathologies les mieux soignées par les médecines douces ?

De mon point de vue, il manque un élément important à votre question : quel est le « terrain » de la personne qui souffre d’un problème de santé ?

Avec de nombreuses des médecines naturelles, un même trouble de santé ne va pas être abordé et résolu de la même manière en fonction de son terrain. Mais qu’est-ce que le terrain d’une personne ?

Prenons l’exemple d’une plante qui est malade. Les chances de soigner la maladie de la plante ne seront pas les mêmes si la plante a un bon ou moins bon « terrain ».
Si la plante a toujours été en bonne santé, que dans la terre où pousse cette plante, les nutriments naturels sont en apport suffisant et qualitatif, que la température ambiante est clémente, que la pluie est régulière, que la graine qui lui a permis de pousser provient d’une plante qui était elle-même forte et robuste, alors le terrain de ce végétal est bon. Il est fort probable que retrouver le chemin de la santé pour cette plante sera relativement aisé puisqu’elle s’est développée sur une base saine et a donc un capital santé fort.

Au contraire, si les conditions pour entretenir une bonne santé pour la plante ne sont pas réunis (graine fragile, plante fébrile, nourriture peu adaptée…) le terrain sera moins bon et le moindre problème de santé sera plus difficile à réguler puisque son terrain est déjà affaibli.

Que ce soit pour la plante comme pour l’Homme, il est donc primordial d’entretenir son terrain. La médecine naturelle a toutes les capacités de réguler le terrain de la personne afin d’améliorer sa santé.

Il est ensuite possible de travailler en médecine naturelle sur un trouble de santé à adapter en fonction de son terrain.

Chaque médecine naturelle a ses spécificités et ses domaines de prédilections. La sophrologie aura par exemple un intérêt pour la gestion de stress et des émotions alors que la naturopathie aura un attrait pour les troubles digestifs. Cependant, réduire ces thérapeutiques à ces préconisations est bien trop restrictif. Il serait trop complexe de faire une liste exhaustive de l’ensemble des troubles de santé que peut résoudre chaque médecine douce.

La meilleure option est surement de demander conseil à son praticien pour savoir s’il est apte à répondre à votre problématique ou s’il est préférable de s’orienter vers un autre praticien.

Quels conseils pouvez-vous donner par rapport à l’actualité sanitaire ?

Il est important de se rappeler que les réactions à la covid-19 sont très variables d’une personne à l’autre. La plupart sont asymptomatiques ou ont des réactions bénignes alors que d’autres font des formes plus graves.

Pourquoi un même problème de santé engendre il autant de disparité ? Un des éléments de réponse réside dans l’immunité et sur cette notion de terrain.

Une personne qui est affaiblit, avec des carences et une immunité faible n’a pas les mêmes « chances » d’être asymptomatique qu’une personne qui dispose d’un bon terrain.

Il y a de nombreuses manières de stimuler son immunité mais il est nécessaire de l’adapter à chaque personne, d’où l’intérêt de consulter un naturopathe.

D’une manière générale, pour optimiser ses défenses, il est important d’éviter les carences de l’organisme. Différentes études montrent l’intérêt du zinc et de la vitamine D face à la covid-19

Assimiler par l’alimentation des aliments riches en Zinc (huitre, fruit de mer, le foie de veau, les graines de courges…) et riche en vitamine D (huile de foie de morue…) est une manière de mieux préparer son immunité et ainsi avoir les armes pour se défendre face à ces agressions.

Ces mêmes éléments peuvent aussi se retrouver sous forme de « compléments alimentaires ». Il faut cependant rester vigilent face à cela car tous n’ont pas la même qualité et donc pas le même résultat thérapeutique.

Pour avoir des conseils au plus juste, je ne peux que vous conseiller de consulter un naturopathe qui pourra adapter des conseils à votre personne.



Cet article a-t-il été utile ?

L'avis des internautes :

  • Cécile, le 24 février

    Je souhaite des devis présentant uniquement des remboursements de médecines douces dont la prise en charge idéalement complète des séances :
    - D’osthéo
    - De Sophro.

    Merci

  • PAUL, le 29 janvier

    On dit que la médecine douce va être remboursé par les complémentaires car il y en a qu’ils le font donc elles devraient toutes le faire pour ne pas perdre trop de client .Il est impensable de faire des choses comme cela ,ou est la liberté des gens ,comment peut on décider pour les autres !!!!! On a le droit de se soigner comme on veut !!!! mais non cela ne rapporte pas assez à ces gros financiers. L’homéopathie est super ce qui juge le contraire ne connaisse pas c’est bienfait on ne donne pas d’avis quand on ne connaît rien.

  • constance, le 28 janvier

    bjr
    le forfait de remboursement de 150 euros pour l’homéopathie par la mutuelle gras savoie concerne les traitements ou seulement les consultations ? La pharmacie ne m’a pas informé de cette possibilité elle m’a rendu mes ordonnances en me disant que l’homéopathie n’était plus remboursé. Merci de votre réponse

L’avis des internautes :